JuL – S.U.V

A la une

[Intro]
Abys One
Quatre-cinq GLA, SUV, yeah
Villa, celle-là, elle m’suivait, yeah, yeah
Villa, zetla, moula, yeah, yeah
Tu es belle mais cruelle, pourquoi ? Yeah, yeah
Quatre-cinq GLA, SUV, yeah
Villa, celle-là, elle m’suivait, yeah, yeah
Villa, zetla, moula, yeah, yeah
Tu es belle mais cruelle, pourquoi ? Yeah, yeah

[Couplet 1]
Repeat, j’ai mal entendu, ah, hier, j’ai appris qu’tu m’as descendu, ah
À l’envers, tu m’l’as fait, tu m’as confondu, tu es un killer, espèce de vendu
J’ai vécu des trucs flous, j’oublie tout ces temps-ci
Y a pas longtemps, j’étais comme un fou, plus la tête dans mes projets
J’me tue au shit, j’suis plus dehors, plus d’téléphone, je cogite
Mec, c’est magique, mais n’allez pas croire que j’suis fou
J’ai pas pris un coup, j’me vide, j’sors tout, j’sors tout
J’fume un peu d’la douce quand j’arrive plus à fumer sur le shit
J’me sors, j’fais des tours, j’zone comme un brigand
Mais j’suis toujours élégant quand j’passe et qu’t’es posé devant ta tour

[Refrain]
Et si j’brille encore, c’est grâce à ma team en or
On s’verra, you and me, tu assumeras comme un homme
Tu sais tout mais tu fais tchi, me dis pas qu’tu es un vrai, nan, nan
Ami, ennemi, au fond, j’m’en fous vraiment, laissez-moi saoul

[Couplet 2]
Même le week-end au four, moi, j’ai rien acquis
J’m’arrête pas, c’est aud-ch, j’m’arrête pas, c’est aud-ch
Cheh, cheh, cheh, cheh, cheh, cheh
J’m’arrête pas, c’est auch-d, oh ouais, auch-d dans la Kalashé
À c’soir, on n’a donc rien lâché, dis leur qu’ça va chier
Qu’ça va chier, j’fais l’signe, j’suis fâché
Ma haine, mon facho, j’vais pas lâcher, tout arracher
Pour ensuite, mieux m’envoler
J’veux plus voler, y a personne quand tu es mal, pour t’épauler, t’faire rigoler, ‘goler
Yah, j’peux pas m’inventer ni partir tchoups des gens ches-lou pour avoir des vues sur YouTube
Voyou, j’fais pas l’voyou, voyou, avec mes homies, la lune, on vise
J’perds pas d’couilles, ils ont qu’à m’haïr mais pas d’quoi me trahir
J’suis mieux ailleurs, han, han, han

[Refrain]
Et si j’brille encore, c’est grâce à ma team en or
On s’verra, you and me, tu assumeras comme un homme
Tu sais tout mais tu fais tchi, me dis pas qu’tu es un vrai, nan, nan
Ami, ennemi, au fond, j’m’en fous vraiment, laissez-moi saoul
Cheh, cheh, cheh, cheh, cheh, cheh

Article précédentJuL – Comme un voyou
Article suivantJuL – Dors on te piétine
- Publicité -

D'autres Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -

D'autres Articles